fbpx

Pourquoi garder les yeux sur la balle à l’impact ?

By 24 novembre 2020 Golf
impact et regard dans le golf

Étudions aujourd’hui l’impact de balle. Pour cela je vous propose de commencer par une petit mise en situation.

Lors de votre prochaine session de practice (espérons le bientôt), prenez le temps de regarder les golfeurs autour de vous. Vous verrez que bien souvent ils anticipent la balle et tournent la tête en direction de la cible AVANT l’impact.

Cette faute courante est la raison pour laquelle le conseil : « Garde les yeux sur la balle » revient aussi souvent. Mais savez-vous pourquoi ?

Les réflexes oculomoteurs

Les réflexes oculomoteurs facilitent les mouvements de la colonne vertébrale en fonction du placement des yeux dans l’orbite (1).

Réflexes oculomoteurs swing golf impact

Prenons l’exemple d’un joueur droitier. Dans les conditions idéales, au moment de l’impact :

  • sa tête est en rotation à droite
  • son corps en rotation à gauche
  • ses yeux sont placés à gauche dans les orbites pour regarder la balle.

Référons-nous au schéma précédent. Vous voyez que c’est la position des yeux vers la gauche qui facilite la rotation et l’extension de la colonne vertébrale à gauche, et la flexion à droite. Soyons même plus précis. C’est le point fixe, ici la balle, qui va faciliter l’ancrage des yeux et donc le déclenchement du réflexe.

Pour mieux comprendre aidons-nous de cette vidéo de Tiger Woods.

vidéo tiger woods impact golf, vision
Les yeux restent sur la balle alors que les hanches partent en rotation sur la gauche

Le problème de cette position idéale est qu’elle requiert certaines capacités, en particulier au niveau des rotations cervicales.

Mais avant d’aborder le sujet des cervicales, intéressons-nous d’abord au champ visuel.

Le champ visuel

Le champ visuel est la portion de l’espace vue par un œil immobile regardant droit devant lui. Avec une capacité de vision binoculaire standard vous pouvez voir des objets en 3D dans un espace de 60° de chaque côté de votre nez.

Cette vision vous autorise une rotation de la tête de 60° sur le côté droit si vous jouez en droitier (l’inverse en gaucher) pour garder la balle dans votre champ visuel binoculaire optimal.

Si vous passez les 60° il vous reste encore 30° environ pour garder la balle dans un champ visuel monoculaire. L’inconvénient, c’est que la vision monoculaire vous fait passer de la vision 3D à la vision 2D, et donc à une vision réduite de la balle.

L’illustration (2) ci-dessous nous aidera à mieux comprendre ce principe.

le champ visuel et son impact dans le swing
Le champ visuel

Vous l’avez compris, la balle sert de point d’ancrage pour les yeux. C’est la raison pour laquelle il est idéal de rester dans les 60° de vision binoculaire à l’impact.

A présent intéressons-nous au deuxième facteur, votre cou. C’est sur lui que vos yeux comptent pour rester en contact maximum avec la balle.

Les disponibilités rotatoires des cervicales

Nos vertèbres cervicales possèdent, lorsqu’elles ne sont pas limitées, des capacités physiologiques de rotation d’environ 100° (3). C’est cette rotation qui nous permet de maintenir la tête et les yeux sur la balle lors de l’impact.

Les rotations cervicales, et le champ visuel dans le golf

Si vous manquez de rotation au niveau des cervicales vous risquez de lever la tête trop tôt. En effet, votre tête va être entrainée par vos épaules. En gardant les yeux sur la balle vous allez créer un réflexe oculomoteur opposé. Ce réflexe à droite va bloquer la rotation à gauche et créer une extension de votre corps à droite. Soit le contraire de ce que nous voulons obtenir.

Je vous invite à vous aider de l’illustration sur les réflexes oculomoteurs pour le vérifier.

Pour tester vos amplitudes de rotations cervicales, vous pouvez tout simplement tourner votre tête à droite (pour les droitiers) et à gauche (pour les gauchers), et vérifier que votre menton touche l’épaule.

Si tel est le cas vous pourrez garder votre tête sur la balle.

Si vous n’y parvenez pas, vous pouvez étudier avec votre enseignant comment contourner cette problématique. Vous pouvez aussi consulter un spécialiste pour voir si, et comment il est possible de récupérer votre rotation.

Ce qu’il faut retenir

  • Réaliser un swing efficace à l’impact signifie garder les yeux sur votre balle pour initier le bon réflexe oculomoteur.
  • Pour pouvoir bien ancrer votre regard sur la balle, gardez-là dans le champ visuel binoculaire des 60°.
  • Pour rester dans ce champ visuel optimal, vous avez besoin des capacités de rotation cervicales suffisantes.

Merci pour votre attention. Comme toujours je suis disponible pour toutes questions en commentaires 😊

Références :

  1. Harvie, D. S., Smith, R. T., Hunter, E. V., Davis, M. G., Sterling, M., & Moseley, G. L. (2017). Using visuo- kinetic virtual reality to induce illusory spinal movement: the MoOVi Illusion. PeerJ.
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Champ_visuel
  3. https://upload.orthobullets.com/topic/2049/images/biomechanics.jpg

Author Loic Gambardella

More posts by Loic Gambardella

Join the discussion One Comment

  • Thierry dit :

    Génial je peux toucher mon épaule droite avec mon menton
    Bravo Docteur Loïc…

    Je vais essayer de continuer la rotation jusqu’à l’autre épaule

Leave a Reply

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte